L’histoire des Archives départementales

L’héritage historique

L’histoire des Archives départementales de la Corse du Sud commence par l’héritage des Archives du département du Liamone (1797-1811). les Archives de la Corse-du-Sud sont, comme ailleurs en France, filles de la Révolution. Néanmoins, leurs ancêtres directes, les Archives du département de Corse (1811-1975), n’ont été définitivement organisées que sous la Restauration entre 1817 et 1827.

Installées d’abord dans les préfectures successives (l’ancien Grand Séminaire, puis le Palais Lantivy), les Archives départementales connaissent au XIXe siècle une période de grande activité scientifique. Cette époque est marquée par la rédaction de nombreux inventaires, mais il faut attendre la fin des années 1960 pour qu’un dépôt neuf soit bâti aux Salines et entre en service en 1969.

 

La séparation départementale

Quelques années après, à l’occasion de la bi-départementalisation (Corse-du-Sud et Haute-Corse) se pose la question d’un partage des fonds entre les deux chefs-lieux. Comme la Haute-Corse ne va être dotée d’un dépôt d’archives définitif qu’en 1990, ce partage se fait progressivement et sera mené à terme en 1997.

Conservant l’essentiel des fonds de la période génoise et des années 1811-1975, les Archives de la Corse-du-Sud gardent de la sorte une dimension « régionale ».