Agenda 21 du Département

Le département de Corse du sud s’est engagé dans un projet de développement durable interne et volontariste, via la délibération-cadre de son assemblée du 3 décembre 2012.
Suite à cette délibération portant « engagement pour une politique de développement durable », la collectivité a  ainsi initié une démarche participative d’optimisation des pratiques internes.

En effet, des travaux participatifs  et transversaux ont été menés et trois diagnostics de référence ont été réalisés : un bilan carbone, un diagnostic d’éco-responsabilité ainsi qu’une enquête d’opinion sur les pratiques des agents au regard du développement durable. De même, les besoins identifiés par les services et relayés dans le cadre du projet ont permis aux agents de proposer des orientations afin d’améliorer le fonctionnement de la collectivité.
 Fruit de ce véritable travail de concertation, un plan d’action global, composé de 22 projets, a été validé par le Comité de pilotage le 19 novembre 2015, puis approuvé par l’assemblée en janvier 2016.

Aujourd’hui, cet Agenda 21 interne 2016-2017 est entré dans sa phase de mise en œuvre, laquelle doit être conduite par les services. Dans ce cadre, le lancement de l’agenda 21 interne a été officialisé par la réunion du 07 avril 2016, en présence du président du département, lequel a introduit la réunion et rappelé à cette occasion le caractère unique et novateur d’une telle démarche.
De manière concrète, chaque projet est porté par un service ou une direction, lesquels sont accompagnés dans cette mise en œuvre par le pôle développement durable qui devra  également  évaluer les résultats obtenus.

Il ne s’agit pas  de révolutionner les pratiques au sein des services de la collectivité mais de les revoir via des diagnostics afin de les parfaire, de mener des expérimentations, de penser performance et amélioration continue 

Le plan d’action global de l’agenda 21 interne englobe ainsi tous les enjeux majeurs pour la collectivité :
• Gestion du patrimoine
• Maîtrise de l’énergie
• Gestion des déchets
• Mobilité durable
• Dématérialisation
• Evolution des systèmes d’informations
• Commande publique
• Hygiène et sécurité
• Formation
• Communication

Ainsi, le travail réalisé jusqu’à présent  doit être concrétisé  afin d’en tirer les bénéfices attendus pour la collectivité, à savoir tout d’abord une structuration en interne au regard du développement durable. Au-delà, l’agenda 21 interne doit aussi permettre de préparer l’avenir par la mise en œuvre de bonnes pratiques exemplaires  dans l’optique de la collectivité unique.

Pour en savoir plus

Plan d’action du Département